Voyager par avion avec son instrument – Suggestions pour l’envolée et efforts de la FCM pour faciliter les déplacements

Version anglaise ici

Allistair Elliott, représentant international de la FCM, s’affaire depuis quelque temps auprès du gouvernement et des conseils des compagnies aériennes du Canada en ce qui concerne le transport des instruments par les musiciens, nombre desquels seront d’accord qu’il peut s’avérer extrêmement compliqué et frustrant de tenter d’emporter son instrument à bord d’un avion. Allistair et la FCM œuvrent auprès de ces organismes afin de faciliter la tâche des musiciens qui voyagent par la voie des airs.

Voici son rapport quant à ses progrès en cette matière, ainsi que certaines suggestions pour les musiciens voyageurs.

___________________________________________________________________________________

Présentement, chaque ligne aérienne canadienne est responsable de sa propre politique au sujet du transport des instruments musicaux. Les compagnies aériennes ne veulent pas que ces politiques soient régies par le gouvernement, de même que le gouvernement ne cherche pas à assumer cette tâche de réglementation. Par contre, la donne va bientôt changer, car aux États-Unis, de nouvelles dispositions législatives relatives au transport aérien sur les vols domestiques américains seront bientôt entérinées (pour plus de détails, voir http://www.afm.org/announcements/afm-applauds-dot-release-of-faa-reauthorization-act-of-2012). Cette législation permettra l’apport d’instruments comme bagage de cabine à bord des avions des lignes aériennes américaines. Il est vraisemblable que le gouvernement canadien sera très attentif à la mise en application et aux résultats de cette législation.

J’ai eu récemment des rencontres avec le bureau du ministre des transports, avec des membres de deux conseils de compagnies aériennes (qui représentent quelques 90% de trafic aérien au Canada), ainsi qu’avec ACSTA (L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien), l’agence de sécurité qui gère le filtrage de sécurité dans les aéroports. En ce qui a trait au transport en cabine d’instruments comme bagage à main, la FCM demande au ministre du transport l’harmonisation avec la loi américaine. Bien que je souhaiterais un changement rapide à cet égard, je comprends qu’il y a de multiples paliers de gouvernance, autant au niveau des compagnies aériennes que du gouvernement propre. En attendant que nous soyons en mesure de savoir quand et comment ces considérations seront établies, voici quelques suggestions pour le voyagement par avion avec instruments.

CONSEILS POUR VOYAGE AÉRIEN AVEC INSTRUMENT

1. Renseignez-vous sur la politique aérienne de la compagnie avec laquelle vous désirez voyager. On trouve généralement ces précisions sur les sites web des lignes aériennes spécifiques. La politique des compagnies aériennes canadiennes importantes se retrouveront ici :

Air Canada - Instruments de musique

WestJet - Articles spéciaux

Porter - Information sur les bagages

Bearskin Airlines - Baggage Policy (disponible qu'en anglais)

2. Si votre instrument n’est pas trop pesant et s’il peut prendre place dans le porte-bagages, emportez-le à bord comme bagage de cabine personnel. 

3. Si votre instrument est trop lourd ou volumineux, informez-vous d’avance par téléphone auprès de la ligne aérienne afin d’obtenir information ou conseils. Souvenez-vous que si votre instrument est classé bagage surdimensionné ou de surpoids, vous devrez vraisemblablement défrayer des coûts supplémentaires.

4. Demandez respectueusement que votre instrument soit consigné à la porte d’embarquement et assurez-vous que le contenu de votre porte-instrument pourra franchir le poste de sécurité. Tant que les musiciens qui voyagent suivent les lignes de conduite de sécurité, ACSTA n’aura pas d’objections à ce qu’ils passent le poste de sécurité avec leurs instruments musicaux. Si l’instrument est trop volumineux pour passer par le tunnel du détecteur de métaux, il pourra être inspecté à main. Vous pouvez suggérer des aspects de manipulation, mais laissez les agents de sécurité contrôler la situation. J’espère élaborer sous peu, de concert avec ACSTA, une feuille de données qui aidera les voyageurs autant que le personnel de sécurité à comprendre la complexité de la manutention d’instruments de musique fragiles.

5. Restez calme et ne vous stressez pas, communiquez avec respect avec les agents et soyez clair sur le degré de fragilité de votre instrument. Si vous arrivez à convaincre l’agent de sécurité de vous laisser consigner l’instrument à la porte d’embarquement, cela réduira sa manipulation et le risque de dommages éventuels.

6. Assurez-vous d’avoir une assurance équipement et un Carnet ATA lorsque vous voyagerez avec vos instruments à l’extérieur du Canada. Pour de plus amples renseignements sur le carnet ATA, visitez le site web de la chambre de commerce canadienne (www.chamber.ca/fr/carnet/), qui émet le carnet en question. Pour plus d’information au sujet de l’assurance offerte par la FCM, contactez Anya Craig (administratrice des services aux membres) à acraig@afm.org.

7. Souvenez-vous que la priorité essentielle des lignes aériennes est la sûreté et la sécurité des passagers.

Communiquez avec moi à aelliott@afm.org pour toute question ou souci que vous éprouveriez.

 

              Voyagez en toute sécurité!

 

                                                                 Allistair Elliott, représentant international

GoPro
Music, Lessons and More. Your single source for online music.
Copyright © 2018 American Federation of Musicians. Terms of Service | Privacy Policy | Site Map